L’Etat renforce les maraudes pour les mineurs non accompagnés à Calais

Fabien SUDRY, préfet du Pas-de-Calais, et Pierre HENRY, directeur général de France Terre d’Asile (FTDA) ont signé une convention pour renforcer les maraudes à l’attention des mineurs non accompagnés présents à Calais.

L’Etat a décidé de financer ainsi deux postes supplémentaires de maraudeurs, en plus du dispositif mis en place par le Conseil départemental. Ces deux maraudeurs parlent les langues d’Afghanistan et d’Erythrée.

France Terre d’Asile disposera ainsi d’une équipe de 6 maraudeurs de 14h00 à 20h00, 7 jours sur 7, sur les différents lieux de présence de mineurs non-accompagnés dans le Calaisis.

Ces maraudes ont pour objectif de :

  • repérer les mineurs non accompagnés ;
  • leur proposer une mise à l’abri au foyer du jeune réfugié à Saint-Omer géré par FTDA pour le compte du Conseil départemental, afin qu’ils intègrent le dispositif de droit commun de l’aide sociale à l’enfance ;
  • signaler à la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) et à l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) toute autre situation de vulnérabilité (familles, femmes enceintes, personnes handicapées, etc.) afin que ces services leur proposent une solution d’hébergement d’urgence.

L’Etat réaffirme que le maintien des mineurs étrangers non accompagnés à Calais, où ils sont sous l’emprise de passeurs et risquent leur vie en tentant de franchir illégalement la frontière, ne constitue pas une solution. Seule leur intégration au sein des dispositifs de l’aide sociale à l’enfance leur offre un avenir respectueux de la dignité humaine.

1510 mises à l’abri de mineurs ont été réalisées à partir de Calais depuis le début de l’année.

Partager: